Histoire du Dodo
C'est l'un des plus grands symboles de l'extinction des espèces

Le Dodo, trop lourd pour voler, trop gros pour courir, et trop maladroit pour fuir, n'a pas suvécu à l'arrivée de l'homme sur son territoire.

 

Endémique de l'île Maurice dans l'Océan Indien, le Dodo y serait apparu il y a environ 4 millions d'années. Lointain cousin des pigeons, il aurait perdu sa capacité à voler en raison de l'absence des prédateurs sur l'île. Cet animal pouvait mesurer 1 mètre et peser plus de 20 kg.

 

Une morphologie surprenante, "représentez-vous un corps massif et presque cubique à peine soutenu par deux piliers très gros et très courts surmontés d'une tête si extraordinaire qu'on la prendrait pour la fantaisie d'une peintre grotesque". Pendant plusieurs millénaires, l'absence de mammifères terrestres permet à de nombreuses espèces d'oiseaux de prospérer. Mais en 1505, les premiers navires, sous pavillon portugais, accostent sur l'île Maurice. Rapidement, l'archipel devient un comptoir sur la route commerciale des épices.

​En 1598, un écrit du navigateur hollandais Wybrand Van Warwijck fait mention pour la première fois d'un "oialgvogel" : il fait mention pour la première fois d'un "oiseau de dégoût". Un nom faisant référence à la figure de l'oiseau ainsi qu'au mauvais goût et la fermeté de sa chair.

 

Bien que peu apprécié, il a été largement chassé. Ne se méfiant pas de l'homme, il était une cible facile et rapide à attraper pour les marins de passages.

 

A cette époque, de nombreuses forêts sont aussi coupées et de nombreux animaux arrivent avec les hommes par bâteaux, comme les chiens, les rats, les chats, les macaques.

  • Instagram
  • Facebook

©2021 par Le Chef Dodo